631 – NOUVEAU CENTRE ADMINISTRATIF DE LA COMMUNE D’UCCLE

Rue Gatti de Gamond 254, 1180 Uccle,  Belgique
50°47’49,45”N / 4°19’44,40”E
13.622 m² hors sol et 5.346 m² en sous-sol ; 2015 – ; (01/631).
Concours sur invitation.

Services effectués:
  • Architecture
  • Aménagement des abords et paysager
  • Urbanisme
  • Aménagements intérieurs
  • Ingénierie de la structure
  • Ingénierie des techniques spéciales
  • Physique du bâtiment et concepts énergétique
  • Acoustique
  • Signalétique
  • Accessibilité
  • Coordination sécurité et santé
  • Sécurité incendie
  • Economie du projet
Description:

Un projet pour la Commune d’Uccle

La Commune a été particulièrement bien inspirée lorsqu’elle a acquis le site ex-Fabricom pour y installer son administration. Le complexe apparaît pourtant aujourd’hui comme un ensemble d’objets fermés et opaques (bien que vitrés) déposés dans un parc et accessibles par une entrée presque fortifiée : une “forteresse de verre”. A contrario, une Commune moderne comme Uccle doit se présenter dans un bâtiment accueillant et durable, au service de tous, accessible à tous mais de manière consciente et contrôlée.

Il suffit d’une intervention somme toute assez limitée, compte tenu de l’âge des bâtiments, pour opérer un tel revirement dans les messages que le bâtiment est appelé à émettre :

– La Commune est au service des habitants : l’accueil du public s’effectue majoritairement au rez-de-chaussée.

– La Commune est ouverte et accessible : les bâtiments sont transparents ; la disposition des lieux et la circulation se comprennent tout de suite ; l’intégration des PMR dans le projet est complète.

– La Commune fait partie de la ville : l’entrée principale est précédée d’un parvis avec un caractère de place urbaine.

– La Commune est un lieu de travail serein et sûr : la lumière traverse les plateaux, les arbres centenaires adoucissent l’ambiance, le calme règne grâce à un contrôle d’accès rigoureux mais discret, le bâtiment respecte les normes de sécurité.

– La Commune est évolutive : l’affectation et l’aménagement des plateaux présentent une grande flexibilité.

– La Commune est durable : la consommation énergétique est très substantiellement réduite, les matériaux naturels sont privilégiés, le confort (thermique, visuel, sonore) des occupants est une priorité.

Un parti architectural audacieux et sensible

L’accent est mis sur la transparence, non seulement aux étages (remplacement du verre réfléchissant cuivré par du verre transparent extra clair), mais aussi au rez-de-chaussée où l’aile B, entrée principale, est transparente de part en part.

Le projet respecte soigneusement l’intégrité architecturale du bâtiment existant. L’intervention sur l’extérieur est réversible, n’implique pas de démolition et n’endommage pas les façades existantes. Le béton reste visible et est nettoyé par des techniques douces. L’isolation s’effectue par l’intérieur.

Une seule intervention significative est opérée sur le volume : la construction de la salle du conseil à l’emplacement de l’étage en attique actuel de l’aile A. D’un gabarit plus important (c’est une nécessité), elle respecte toutefois les lignes de vision du bâtiment actuel à partir du domaine public.

Lumière du jour et surchauffe

La lumière naturelle est la ressource la plus importante dans un bâtiment administratif.

L’ensoleillement et la disponibilité de la lumière du jour varie fortement selon les façades. Les grands arbres offrent un ombrage important, mais moins dans les étages supérieurs.

Les problèmes de surchauffe estivale ne sont toutefois pas seulement liés à l’ensoleillement. Il est important aussi de réduire les gains internes dans les bureaux :

– les gains internes de l’éclairage artificiel existant sont trois fois trop élevés, mais ce problème se résoudra lors du remplacement de l’éclairage ;

– il importe de se mettre d’accord avec les experts en informatique de la commune sur l’utilisation possible de “clients légers” (ou “thin clients”) et d’imprimantes réseau installées dans des pièces séparées ;

– il importe de se mettre d’accord sur la surface nette par employé, ainsi que sur le nombre de postes de travail en relation avec le nombre de fonctionnaires ou de visiteurs. Pour le plateau type, la densité est de 15 m² net par personne, valeur intermédiaire entre une faible densité (20 m²/personne) et une densité standard (12 m²/personne).

 

Ces mesures et ces choix peuvent certainement résoudre une partie du problème de surchauffe, mais ne sont pas suffisants. Trois mesures complémentaires sont donc proposées :

– placer, sur les façades exposées, des stores vénitiens extérieurs relevables et orientables à haute résistance au vent, pilotés par un système de commande centralisé avec dérogation par local. Cette configuration permet de réaliser un facteur solaire moyen de 0,11 (89 % de l’énergie solaire incidente reste à l’extérieur) ;

– supprimer les plafonds suspendus actuels dans tous les bureaux et les salles de conférence pour mobiliser l’effet régulateur de la masse de la dalle en béton ;

– utiliser une chape de haute densité caractérisée par une conductivité thermique élevée, dans laquelle un système d’activation est utilisé (serpentins d’eau refroidie).

Ponts thermiques

Pour préserver les qualités architecturales de la façade actuelle, l’isolation du pont thermique en bordure de dalle de plancher s’effectue par l’intérieur. Une couche d’isolation étanche à la vapeur (XPS) est placée le long de la façade en dessous et au-dessus du plancher sur toute la hauteur des poutres de rive, dans le prolongement des châssis.

Cette couche verticale d’isolation intérieure est traversée par le plancher horizontal. Une couche de XPS est ajoutée sur une profondeur de 1 mètre, à la fois du côté supérieur et du côté inférieur de la dalle. Les nervures de la dalle, de section trapézoïdale et de faible hauteur, sont isolées au moyen d’un moulage préfabriqué en XPS.

Système de climatisation :

Une chape active généralisée assure le rafraîchis­sement. Elle est chargée en froid principalement par un réservoir froid. Des convecteurs encastrés dans la chape, ainsi que le prétraitement de l’air pulsé, fournissent le chauffage et le refroidissement complémentaires.

En saison de chauffe, une pompe à chaleur (PAC) produit 70 % de la chaleur nécessaire, assistée par une petite chaudière. La PAC puise son énergie dans un réservoir d’eau créé dans le parking et alimenté à température constante par les courants d’eau souterrains naturels.

En saison chaude, c’est le froid qui est extrait du réservoir d’eau par la PAC.

Une partie de la charge de refroidissement est prise en charge en free cooling par la pulsion d’air hygiénique.

Crédits:

 

LOCALISATION

Rue Gatti de Gamond 254, 1180 Uccle,  Belgique

50°47’49,45”N / 4°19’44,40”E

MAITRE D’OUVRAGE: Administration Communale d’Uccle, Belgique.
ARCHITECTES ET INGENIEURS:

Philippe SAMYN and PARTNERS sprl, architects & engineers          Philippe Samyn

Chaussée de Waterloo, 1537   B-1180 Bruxelles                               Propriétaire  exclusif des droits d’auteur (copyright)

Tél. + 32 2 374  90 60       Fax + 32 2 374 75 50

E-mail: sai@samynandpartners.com,

SURFACE et DONNEE: Surface brute hors sol : 13.622 m² , surface brute  en sous-sol : 5.346 m²

 

ÉQUIPE


Architecture                           

Design Partner                         :            Dr Ir Philippe Samyn.

Administrative Partners           :            Denis MÉlotte et Quentin Steyaert.

Collaborateurs                        :            Karim AMMOR, Gunhi Boar SILVA BATICAM, Giulia VENTRE, Vlad POPA, Radu SOMFELEAN.

Techniques spéciales             :            Philippe SAMYN and PARTNERS sprl, architects & engineers,

                                                               avec FLOW TRANSFER INTERNATIONAL sa (sous-traitant)

                                                               Andrew JanSsens.

                                                               Rue du Ham, 137 B-1180 Bruxelles, Belgique

                                                               Tel. : +32 2 375 75 40  E-mail : info@fti-sa.be

Stabilité                                    :            Philippe SAMYN and PARTNERS sprl, architects & engineers,

                                                               avec INGENIEURSBUREAU MEIJER bvba (sous-traitant)

                                                               Prins Boudewijnlaan, 53/2 B-2650 Edegem, Belgique

                                                               Tel. : +32 3 448 25 00 E-mail : info@meijer.be

avec en  sous-traitance également :

Physique du bâtiment

et énergie                                 :            DAIDALOS peutz  bvba 

                                                               Dr Ir Filip DESCAMPS

Acoustique                              :            DAIDALOS peutz  bvba 

                                                               Dr Ir Paul MEES

Signalétique                            :            SDESIGN sprl

                                                               François-Joseph de LANTSHEERE

Achitecture d’intérieur           :            DINTERIEUR sprl

                                                               Dominique HOTTOIS

Gestion des coûts                   :            AMIRATO sa

                                                               Ir Martine Forget

Accessibilité des

personnes à mobilité réduite :            PLAIN-PIED asbl

                                                               Julie Vanhalewyn

Sécurité incendie                    :            seco scrl

                                                               Jean-Phillipe VERITER                         

Coordination sécurité

et santé                                    :            VEKMO nv

                                                               Patrick GODELIE et Johan ROBBEN

DOCUMENTATION


Gestion documentation        :            Philippe SAMYN and PARTNERS (André CHARON et Quentin OLBRECHTS)

 

Rendus:
Plans:
631 - NOUVEAU CENTRE ADMINISTRATIF DE LA COMMUNE D'UCCLEsamyn