312-6 Restoration of the former chapel

1 137 m² ; 2001-2007 ; (01/312-6).

Services performed

– Aménagement des abords (*)
– Architecture (*)
– Architecture intérieure (*)
– Restauration (**)
– Ingénierie des structures.
– Ingénierie des techniques spéciales.
– Economie du projet (*)
– Gestion du projet (*)

(*) avec BEAI.
(**) avec Barbara Van der Wee.

Description

La Chapelle, classée et désaffectée
La “Chapelle”, outre un lieu de culte pour les offices mortuaires au rez-de-chaussée, comprenait un dépôt mortuaire et des salles d’autopsie au niveau inférieur, lui aussi accessible de plain-pied (rez-de-chaussée bas). Ces deux niveaux étaient complètement indépendants et n’étaient reliés que par un ascenseur monte-corps.

Le bâtiment est désaffecté depuis les années 1980 et sa position excentrée par rapport au reste de l’hôpital, autant que la proportion de ses volumes intérieurs, excluent toute fonction médicale pour le bâtiment.

Le CHU Brugmann a le souci de valoriser le patrimoine bâti existant sur son site, conçu par Victor Horta au début du 20e siècle. Il décide de restaurer le pavillon en lui donnant une nouvelle affectation qui consiste en une infrastructure permettant d’accueillir aussi bien des conférences ou petits colloques (100 à 150 participants maximum) que des réunions formelles internes au CHU ou des séances de formation du personnel.

Le bâtiment est classé et les études sont menées en collaboration étroite avec les instances régionales chargées de la protection des Monuments et des Sites.

La programmation
Le grand volume voûté de la Chapelle proprement dite au rez-de-chaussée haut est divisé par des rideaux acoustiques mobiles de façon à constituer deux auditoires de 80 places séparés par un foyer d’accueil central. Celui-ci peut également servir d’extension aux deux auditoires latéraux, atteignant ainsi une capacité maximale de ± 200 personnes.

A l’étage inférieur (rez-de-chaussée bas), les différents locaux existants sont réutilisés en un complexe polyvalent comprenant, outre les locaux de service nécessaires, un grand auditoire de 80 places, quatre salles de réunion de 32 places, une bibliothèque virtuelle et un petit foyer. Tous ces locaux peuvent s’ouvrir largement les uns vers les autres pour former un grand espace commun.

La circulation entre les deux niveaux, devenue indispensable à la nouvelle affectation, s’effectue par l’ancien monte-charge, en excellent état de conservation, après mise aux normes de sécurité.

Un nouvel escalier et des locaux sanitaires sont aménagés dans une excroissance existante à l’arrière, qui abritait autrefois une animalerie.

Les espaces et façades extérieurs
Les façade du bâtiment sont rénovées et restaurées dans leur aspect d’origine. Seules viennent s’ajouter à la peau extérieure du bâtiment des parois en verre qui ferment partiellement la galerie couverte au rez-de-chaussée bas ainsi que la couverture en verre qui ferme un des deux aéras au centre du bâtiment.

Le jardin est aménagé pour mettre en valeur le bâtiment et pour harmoniser les circulations extérieures autour du bâtiment avec les deux entrées principales.

La grille d’entrée de la cour d’honneur est reconstruite à l’identique.

Les espaces intérieurs
Les espaces intérieurs retrouvent leur aspect d’origine après enlèvement de toutes les ajoutes. Les interventions architecturales intérieures visibles sont ponctuelles et minimalistes, dans un souci de sauvegarde du patrimoine, de qualité architecturale et d’économie. Les interventions les plus marquantes sont les suivantes :
− Deux rideaux acoustiques ferment les auditoires au rez-de-chaussée haut.
− De nouvelles menuiseries intérieures sont placées au droit des nouvelles baies ou en remplacement des menuiseries d’origine manquantes.
− L’équipement audiovisuel et les sièges des salles de conférence sont mobiles.
− Les sanitaires et les kitchenettes sont installées dans les locaux de service existants.
− Les différentes techniques du bâtiment (éclairage, ventilation et plomberie) sont maintenues cachées.
− Les lustres existants au rez-de-chaussée haut sont maintenus et complétés par un éclairage indirect sur les voûtes.
− L’ancien monte-corps est maintenu en place, restauré et remis en fonction après mise aux normes.

Les revêtements de sol et de murs sont restaurés à l’identique : carrelage et plafonnage au rez-de-chaussée haut, sol en granito et plafonnage au rez-de-chaussée bas.

Les voûtes du rez-de-chaussée haut sont maintenues. Certains faux-plafond en plaques de plâtre sont mis en place au rez-de-chaussée bas pour l’acoustique et pour dissimuler les canalisations de techniques spéciales.

Location :
Pictures
Drawings

For plans sections and elevations, please refer to the archives section of the site available from the “references” menu.

312-6 Restoration of the former chapelsamyn
  • 723