515_b-Total Belgium s.a. – Service Stations – Aire de Ruisbroeck

BELGIQUE

(2006-2010); (01-515-b).
Concours sur invitation; Projet lauréat; Construit
Surface du terrain: 208,561 m² ;surface des bâtiments 5,406  m² ; hôtel: 2.573 m²; auvents: 4.728 m²; 2006-2010; (01/515). 

Services effectués :
  • Environnement.
  • Paysage.
  • Architecture.
  • Architecture d’intérieur.
  • Ingénierie des structures.
  • Ingénierie des techniques spéciales.
  • Economie du projet.
  • Concepts énergétiques et de haute qualité environnementale.
  • Gestion du projet.
  • Gestion des coûts.
  • Coordination générale.
Description:

Projet de concours phase I

Les stations-service de Ruysbroek s’étendent de part et d’autre de l’autoroute Bruxelles-Paris sur un terrain dégagé, plat et très allongé, situé dans la vallée boisée de la Senne.

La première version du projet s’implante comme un signal majeur dans l’environnement, tout en s’y intégrant soigneusement.

L’entrée de Bruxelles est annoncée par la façade monumentale de l’hôtel, qui apparaît comme une simple feuille de verre s’élançant vers le ciel.
La nuit, la verrière s’illumine et devient un signal « phare » très visible.

Cette feuille de verre s’intègre dans le paysage en rappelant le vitrage d’une serre.
Sur l’aire ouest un restaurant est prévu, accessible également de l’aire est par le pont traversant l’autoroute.

La station d’hydrogène sur l’aire est constitue aussi un signal important à l’entrée de Bruxelles sur l’utilisation des énergies alternatives.

L’entièreté du site est restructuré par des rangées de peupliers, d’une manière dense à la limite est de l’aire en prolongation de la forêt existante, et d’une manière plus clairsemée côté champs à l’ouest de l’aire en prolongation des alignements d’arbres qui structurent les parcelles des champs agricoles.

Les rangées d’arbres sont disposées selon un angle de 45° par rapport à l’autoroute pour permettre une visibilité maximale du paysage et des stations depuis l’autoroute.

Peupliers, bâtiments, auvents et flux autoroutier sont liés autour d’une même dynamique orientée à 45°.

Les auvents des pompes en acier sont alignés d’une aire à l’autre ainsi que les rangées de peupliers. Cette continuité donne une structure et une unité de composition à l’entièreté de l’aire.

L’hôtel et la boutique côté est sont regroupés, de même que le restaurant et la boutique côté ouest, afin de générer une dynamique commerciale.

Les deux fonctions s’articulent chaque fois de part et d’autre d’un passage de 4 m de large qui constitue un espace public d’accueil reliant les entrées avant (coté pompes) et arrière (côté parking) du bâtiment.

La plupart des parkings pour véhicules légers et autres bus se situent à proximité du bâtiment.

Le souci d’intégration contextuelle, paysagère et régionale se retrouve aussi dans le choix de certains matériaux du bâtiment ou les interventions artistiques sur l’aire.

Le développement durable reçoit une attention particulière dans tous les aspects du projet.
La compacité du projet en est un exemple. Elle permet de maximaliser les espaces verts en même temps qu’elle optimise la fonctionnalité des services offerts et la dynamique commerciale.

La sécurité, le service, le confort des usagers et la fonctionnalité sont autant d’autres préoccupations permanentes, qui ont guidé avec une attention méticuleuse les différents choix du projet.


Projet de concours phase 2

Le projet modifié, suite à une demande de la Région, attache une grande importance à la transparence du site et écarte les bâtiments des zones vertes protégées.

L’hôtel est implanté maintenant comme un pavillon dans un parc et connaît un fonctionnement autonome. Il est protégé de l’autoroute par l’aménagement de talus qui forment un écran acoustique et visuel.
Constitué d’un rez-de-chaussée et d’un seul étage, l’hôtel s’intègre plus discrètement dans le paysage. L’implantation est faite selon un angle de 45° en phase avec la composition de tout le site.
L’hôtel s’organise autour d’un atrium longitudinal, prolongé à l’extérieur par des treillis recouverts de lierre. Cet élément végétal permet à l’hôtel de s’intégrer de manière paysagère dans l’environnement très verdoyant.

Le projet modifié maintient la dynamique commerciale sur le site grâce à une circulation aisée entre les différents services à la fois pour les voitures et les piétons.

La station d’hydrogène est déplacée et vient se positionner entre les pompes des véhicules légers et celles des poids lourds.

Le nouvel aménagement de la boutique de la zone est permet une vue dégagée sur la vallée de la Senne. Les aires de jeux et les zones de pique-nique sont protégées de l’autoroute par la boutique.

L’implantation des deux stations-service et des arbres selon un angle de 45° par rapport à l’autoroute est préservée. Les rangées de peupliers sont remplacées par des rangées moins denses de chênes, afin d’accroître la transparence du site. Sur les cotés des aires, des zones d’arbres plus denses sont prévues avec des tilleuls et des charmes.

A la demande de la Région, les arbres sur la berme centrale sont supprimés et les parkings des poids lourds sont rapprochés de l’autoroute afin de permettre un contrôle renforcé depuis celle-ci.

Les parkings des autobus de l’aire ouest sont déplacés en direction de la boutique pour améliorer leur accessibilité. Sur la même aire, des places de parking sont supprimées en faveur des aires de jeu et des zones de pique-nique.

Projet réalisé
Le projet réalisé et inauguré début 2010 est le projet du concours phase 2. Il est à noter certaines évolutions du projet lors de la phase étude.

La station hydrogène (H2)
La station H2 s’implante sur l’aire autoroutière de Ruisbroek, direction Paris, comme une entité distincte à 150 m de la station-service principale.
La composition de la station H2 s’inspire de celle proposée lors de la phase 1 du concours sur l’aire direction Bruxelles. Elle se caractérise par les 3 éléments principaux.
– L’auvent.
L’auvent a une toiture courbe en tôle d’acier galvanisé qui dessine en plan un trapèze isocèle avec des angles de 45° et 135°. Il rappelle les toitures courbes des bâtiments des stations-service.
– La tour H2.

Une tour cylindrique tronquée à 45° et revêtue de métal déployé galvanisé cintré entoure la citerne de stockage de l’hydrogène. La structure de la tour est en acier galvanisé boulonné. Elle est le signal le plus visible de ce nouveau concept de station et de l’avancée des énergies alternatives.
– La clôture.

Une clôture en métal déployé galvanisé de 2 m de haut renferme les techniques de la station H2 et forme un volume parallélépipédique dont les angles forment aussi des angles de 45° et 135°.

Le choix du métal déployé, que ce soit pour la tour H2 ou la clôture, est dicté par la nécessité de maintenir une ventilation importante autour des installations techniques de la station H2 et une volonté esthétique de maintenir un caractère aérien et transparent à l’ensemble.

La station H2 s’inscrit dans la dynamique de composition orientée à 45° de l’entièreté du site et fait partie intégrante du projet d’ensemble.

L’essence des arbres

En collaboration avec la Région flamande, le choix de l’essence d’arbre à planter sur l’entièreté du site s’est porté sur le frêne (Fraxinus Excelsior).

Document E41_01/515 -Fr Édition du 2011-01-25

Crédits:

Architecture and Engineering: Philippe SAMYN and PARTNERS All projects are designed by Philippe Samyn who also supervises every drawing
 Structural Engineering: Philippe SAMYN and PARTNERS with SETESCO (sister company 1986-2006) or INGENIEURSBUREAU MEIJER (sister company since 2007) if not mentioned
Services engineering: Philippe SAMYN and PARTNERS with FTI (sister company since 1989) if not mentioned

01-515-b TOTAL BELGIUM S.A. – SERVICE STATIONS – AIRE DE RUISBROECK
Client: TOTAL Belgium sa
Architecture: Design Partner: Philippe SAMYN Administrative Partner: Quentin STEYAERT Collaborators: Competition phase: Carole ASPESLAGH, Kristof DE LANGE, Aline DEMORTIER, Isabelle DEMUYSER, Alice ESCALIER, Ronny FICHANT, Bart LAFORCE, Hayriye ÖZTÜRK, Bart SUETER, Mathias VANDENBERGHE, François VERRIER. Project phase : Sarah DEHASQUE, Aline DEMORTIER, Thomas MANCHE. Execution phase: Mariuca CALIN, Sarah DEHASQUE, Olivier JOTTARD.
Structure: Competition phase : Philippe SAMYN and PARTNERS sprl, architects & engineers with INGENIEURSBUREAU MEIJER bvba, Philippe SAMYN, Jan MEIJER. Execution phase : STUBECO
Services: Service engineers: Philippe SAMYN and PARTNERS sprl, architects & engineers with  F.T.I. sa / INGENIEURSBUREAU STOCKMAN nv, Philippe SAMYN,  Andrew JANSSENS, Jean MICHIELS,  Willem EECKHOUT. Landscaping: Philippe SAMYN and PARTNERS sprl, architects & engineers with OMGEVING cvba, Philippe SAMYN, Luc WALLAYS, Steven PETIT , Bert VANLOOVEREN,  Peter SEYNAEVE. Health and Security: SECO cvba Ivan KINNE, Dirk VANHEEL.
Photographes:

Marie-Françoise PLISSART Andres FERNANDEZ MARCOS (maquette)

Localisation :
Photos
Maquette
Rendus
Plans

For plans sections and elevations, please refer to the archives section of the site available from the “references” menu.

515_b-Total Belgium s.a. - Service Stations - Aire de RuisbroeckFilippo Aimo