570-ULB Plaine – plan masse et bâtiment des sciences appliquées EM/STIC

ULB – Campus universitaire de la Plaine ULB, Bruxelles
50°49’10,56″N/4°23’48,81″E

Concours sur invitation. Projet lauréat. Au stade d’adjudication.

Description:

Le plan masse

L’ULB souhaite à terme regrouper sur le campus de la Plaine toutes les facultés susceptible de participer à la constitution d’un “pôle des sciences et techniques” d’importance internationale.

Le plan masse cherche à optimiser les critères énergétiques et environnementaux en vue d’établir un nouvel ordonnancement rationnel et unitaire sur le site. En fonction du programme imposé, sur un site d’une superficie de 9,7 ha, le nouveau plan masse implante 101.000 m² de nouvelles surfaces bâties, maintient 54.000 m² de surfaces existantes et en démolit 8.440 m².

Les nouveaux bâtiments sont implantés selon les axes cardinaux et orientés d’une manière optimale selon leurs fonctions.

Les logements sont implantés est-ouest en bordure du site de la VUB. Cette orientation, idéale pour les logements, permet également d’éviter des vis-vis avec les bâtiments d’enseignement.

Les bureaux et laboratoires des bâtiments des Sciences Appliquées (SA), des Sciences de la Terre, de la Biologie et des extensions de Chimie sont orientés pour leur grande majorité nord-sud, en vue d’optimiser les protections et les gains solaires.

Pour des raisons de rationalité constructive et de composition, les nouveaux bâtiments implantés autour du “Forum” s’alignent sur les axes orthogonaux de celui-ci.

L’extension du bâtiment A de Chimie respecte aussi les axes du bâtiment contre lequel il s’appuie.

La faible hauteur relative des nouveaux bâtiments (de R+1 à R+5) laisse régner les bâtiments existants N-O et B-C en tant que bâtiments les plus élevés du campus, conformément au principe initial du plan d’urbanisme de la Plaine.

Les petits bâtiments existants ou isolés sont traités de façon à maximaliser l’ouverture du site sur la ville. Les pavillons T et Ch sont intégrés dans les parkings occupant le socle des bâtiments de logement et les pavillons P00, H et M sont démolis, leurs fonctions étant relogées.

L’axe reliant les deux campus de l’ULB, celui du Solbosch et celui de la Plaine, est traité naturellement comme l’axe principal d’accès et de perception du site de la Plaine. A l’aboutissement de cet axe, une place-parc accueille les piétons sur le campus. C’est le lieu le plus symbolique et le plus visible du site ; il ouvre généreusement le Campus vers les boulevards de la Plaine et du Triomphe en un geste d’invitation adressé au public urbain. L’accès à cette place est essentiellement réservé aux piétons, aux cyclistes et aux transports en commun, l’accès des automobiles et des camions étant reporté plus au nord.

Le bâtiment de la nouvelle bibliothèque s’implante d’une manière ponctuelle, comme un bâtiment phare sur la place-parc d’accueil, tout comme le Centre d’Action Laïque (CAL), bâtiment existant isolé, qui prend sa place toute symbolique à l’entrée du site.

La place-parc d’accueil se prolonge le long des différents bâtiments du Campus comme un maillage vert qui se raccorde et s’intègre à celui des parcelles voisines.

Le bâtiment “EM/STIC”

Le bâtiment “EM/STIC”, abritant les Sections d’Electromécanique (EM) et des Sciences et Techniques de l’Information et de la Communication (STIC), constitue une première phase d’un bâtiment plus vaste qui, dans le plan masse proposé, regroupe toutes les Sciences Appliquées (SA) du campus.

Cette première phase offre une surface de 16.710 m² (sur les 35.520 m² que comporte le bâtiment complet). Elle est placée en partie centrale pour permettre un maximum de souplesse dans la réalisation des tronçons futurs et de perturber le moins possible la situation existante : le secteur des Construction et des Ingénieurs-Architectes se place dans la prolongation sud et celui de l’Institut Supérieur des Ingénieurs de Bruxelles (ISIB) dans la prolongation nord.

Une fois terminé, le bâtiment des SA représentera environ un tiers des nouvelles surfaces à implanter sur le campus. Il constituera donc à ce moment le plus grand bâtiment du nouveau plan masse.

Le bâtiment des SA s’implante sur un axe nord-sud entre les bâtiments N, O, B et le CAL. Cette disposition donne les avantages suivants :

– Le terrain où s’implante le bâtiment est non bâti et libre de toute contrainte importante.

– La proximité avec les bâtiments N et O permet une synergie efficace, notamment par le regroupement des sections informatiques des trois bâtiments.

– L’implantation nord-sud du bâtiment permet d’orienter la plupart des bureaux et laboratoires au nord ou au sud, ce qui optimise les possibilités de protection solaire en été et de gains solaires en hiver.

– Le bâtiment dispose d’une façade orientée au sud, sur la nouvelle place d’accueil, dont il constitue un élément structurant. Il est donc visible de la ville et dès l’entrée sur le site. Il est à noter que cette visibilité privilégiée est acquise dès la construction de la 1èrephase.

– L’implantation du nouveau bâtiment “EM/STIC” profite de l’entrée existante du site, située au nord-ouest, sur le boulevard de la Plaine. Elle permet l’accès aux nouveaux parkings extérieurs aménagés au nord du nouveau bâtiment, ainsi qu’aux quais de déchargement des ateliers d’EM.

– Le bâtiment dispose d’un axe de circulation interne nord-sud qui coïncide avec l’axe de circulation du site, reliant l’entrée principale du campus à l’accès au site de la VUB.

Les espaces tampons

Les espaces situés entre les différentes ailes du bâtiment forment des patios intérieurs couverts et fermés par des verrières du type “serres agricoles” en toiture et par des ventelles en verre en façade. Ils constituent des espaces tampons qui, outre les nombreux avantages qu’ils offrent en termes de physique du bâtiment (confort thermique et acoustique, consommations énergétiques, protection au vent, perméabilité de l’enveloppe…), protègent durablement les matériaux des façades intérieures et créent un cadre de vie agréable. Les patios intérieurs favorisent la rencontre, la communication et le repos par tous les temps et deviennent de véritables espaces de vie. L’aménagement verdurisé des toitures incorporées dans ces espaces tampons contribue à améliorer l’environnement des occupants et offre une vue agréable à tous les locaux qui y prennent leur jour.

La modulation du plan et le cloisonnement

Le bâtiment se module sur une trame de 3 m, divisible en 2 x 1,5 m et en 4 x 0,75 m. Pour des raisons économiques, le projet choisit la trame la plus petite parmi celles suggérées par la programmation et la divise par 2 pour augmenter la flexibilité et l’adaptabilité du bâtiment.

Cette modulation se généralise à tout le bâtiment selon une composition orthogonale.

Le plan est libre, les colonnes et les noyaux de circulation verticale constituant les seuls points porteurs fixes. Le cloisonnement s’effectue au moyen de cloisons légères en plaques de plâtre cartonné, éléments de construction universels et facilement transformables à faible coût, qui garantissent en outre le maintien de l’unité d’aspect au cours des transformations successives.

L’adaptabilité et la durabilité des bâtiments

La conception du bâtiment “EM/STIC” vise une durabilité à long terme:

– Flexibilité: toutes les surfaces sont banalisées, les couloirs peuvent prendre plusieurs positions en fonction des besoins, les cloisons intérieures sont légères et le passage des canalisations techniques, à la verticale et à l’horizontale, est aisé en tout point du bâtiment.

– Facilité d’utilisation: tous les plateaux sont de plain-pied pour garantir leur adaptabilité aisée à leur usage en lieux d’enseignement et de recherche dans tous les domaines des Sciences Appliquées. Tous les plateaux sont également accessibles aux personnes à mobilité réduite.

– L’architecture du bâtiment, minimaliste, de caractère industriel et technologique, rationnelle et unitaire s’adapte parfaitement à sa fonction et confère une image adéquate à la nouvelle faculté des Sciences Appliquées.

– Les matériaux sont simples, robustes et standardisés, issus pour la plupart de la préfabrication industrielle.

– Les hauteurs des étages sont diversifiées en fonction des hauteurs libres des principaux types d’espaces à accueillir: ateliers (6 m) au rez-de-chaussée, laboratoires (3,6 m) au 2ème étage, bureaux (2,6 m) aux 3ème et 4ème étages.

Surface du terrain: 97 531 m²; surface des nouveaux bâtiments du plan masse: 101 000 m²; surface des bâtiments existants maintenus dans le plan masse: 54 000 m²; surface du bâtiment “EM/STIC”: 16 710 m²; 2010- ; (01/570).
Concours sur invitation. Projet lauréat. Au stade d’adjudication.

Document E41_01/570 -Fr Édition du 2016-12-20

Services effectués :

• Environnement.
• Paysage.
• Urbanisme.
• Architecture.
• Architecture d’intérieur.
• Structure.
• Techniques spéciales.
• Economie du projet.
• Concepts énergétiques et de haute qualité environnementale.
• Gestion du projet.
• Gestion des coûts.
• Coordination générale.

Crédits

Architecture and Engineering:
Philippe SAMYN and PARTNERS All projects are designed by Philippe Samyn who also supervises every drawing

Structural Engineering:
Philippe SAMYN and PARTNERS with SETESCO (sister company 1986-2006) or INGENIEURSBUREAU MEIJER (sister company 2007-2015) if not mentioned

Services engineering:
Philippe SAMYN and PARTNERS
with FTI (sister company since 1989)
if not mentioned


01-570 FACULTY OF APPLIED SCIENCES, ULB, BRUSSELS.
Client: BRUSSELS FREE UNIVERSITY.
Architecture:

Design Partner:
Philippe SAMYN

Administrative Partner:
Competition and project phases:
Quentin STEYAERT

Ass. Administrative Partner:
Project phase:
Dimosthènis SPANTOURIS

Associates:
Competition phase:
Laura BARBARITO, Coline BAZIER, Benedetto CALCAGNO, Jacques CEYSSENS, Thomas COOREMAN, André CHARON, France DEFRENNE, Nathan DUVIVIER, Dikran GUNDES, Thierry HENRARD, Olivier JOTTARD, Marie NAUDIN, Elli PAPACOSTA, Bianca PINTENS, Jean-Charles PUECHBLANC, Chloé STUEREBAUT.

Project phase:
Laura BARBARITO, Mariuca CALIN, Katherynne MASTEJ, Giulia PAULETTI, Fanni VAESSEN.

Structure: Structural engineering:
Competition and project phases:
INGENIEURSBUREAU MEIJER sprl, Ir Jan
MEIJER manager and Dr Ir Philippe SAMYN manager.
Services:

Building services:
Competition and project phases:
FTI (Flow Transfer International sa), Andrew JANSSENS CEO, Jean MICHIELS, Frédéric MICHAUX et Dr Ir Philippe SAMYN Administrators.

Energy consultancy:
Competition and project phases:
CERNERGIE scrl (Ir Lionel WAUTERS).
Competition phase:
AirSR sprl (Dr Ir D. OLIVARI, Dr Ir Ph SAMYN, Dr Ir F. MASY).

Acoustics counsultancy:
Competition and project phases:
DAIDALOS PEUTZ (Ir P. MEES).

Microclimate consultancy:
Competition and project phases:
Von KARMAN INSTITUTE FOR FLUID
DYNAMICS (Ir Ph. PLANQUART).

Urban planning consultancy:
Competition phase:
AGORA (Rodolphe DEHARD, Serges PEETERS).

Economist:
Competition and project phases : AMIRATO (Ing. Martine FORGET).


Photographies:

Photos modèle: Andres FERNANDEZ MARCOS

Modèle
Rendus
Dessins

For plans sections and elevations, please refer to the archives section of the site available from the “references” menu.

570-ULB Plaine - plan masse et bâtiment des sciences appliquées EM/STICFilippo Aimo