569-1-Caserne des pompiers pour le SRI-Charleroi

Charleroi (Belgique), Concours pour la société momentanée « THOMAS & PIRON – CIT BLATON »
50°23’29,53’’N, 4°25’46,35’’E
13.359 m² hors sol, 6.362 m² sous-sol ; 2012-2016 ; (01/569-1)
Services effectués :

• Architecture et abords
• Ingénierie des structures
• Techniques spéciales

Introduction :

Tenant compte des spécificités du site, le projet présente une architecture simple, contemporaine, compacte et fonctionnelle (flux des personnes et des véhicules) tout en proposant une forme iconique reconnaissable et repérable, compatible avec le caractère résolument tertiaire de l’environnement.

Document E41_01/569-Fr Édition du 2016-12-13

Implantation :

L’accès rapide à l’autoroute toute proche constitue une donnée essentielle de l’implantation de la caserne. Il est donc crucial que la logique du choix de ce site soit renforcée par des déplacements rapides et sûrs des véhicules et des personnes en cas d’alerte. Tout est donc mis en œuvre afin de réduire le temps de réponse au sein de la caserne.

L’implantation du bâtiment est le résultat d’une étude visant à combiner les réponses aux contraintes données par le site : grande dénivellation, voisinage, voies d’accès, faible portance du sol, orientation des vents, orientation solaire, etc.

L’implantation du bâtiment en partie haute du terrain, la plus plate, limite les déblais et remblais liés à la construction. Les deux voies d’accès existantes, la première utilisée pour les interventions et la seconde pour l’accès du personnel et des visiteurs, fixent sa position en plan afin de limiter les longueurs de voiries.

Le creux formé par l’accès au sud est mis à profit afin de créer l’entrée du bâtiment au niveau 0 (piétons, vélos et voitures) ainsi qu’une zone accessible aux camions de livraison. L’accès à l’ouest, plus haut, fixe le niveau 1 du bâtiment comme le niveau d’intervention. Ce niveau est entouré d’une route d’intervention périphérique permettant à chaque camion de sortir indépendamment des autres par une porte sectionnelle qui lui est dédiée.

L’axe nord-sud, naturellement matérialisé par l’accès au niveau 0, fait de la circulation horizontale principale, ponctuée par l’ensemble des circulations verticales, la véritable colonne vertébrale du projet. Il définit ainsi l’orientation du bâtiment.
Dans la perspective de cet axe se trouve la tour d’exercice, plantée au-delà de la route d’intervention au croisement de cet axe nord-sud et de l’axe de la voirie d’accès des véhicules d’intervention. Haute de 25 m, cette tour particulièrement élancée utilise la tôle perforée de son habillage de façade comme contreventement structurel.

Elle est entourée d’une zone d’exercice hydrocarbonée orientée au nord permettant à des camions de tourner aisément autour de la tour et de simuler des incendies. L’étude du site suggère en effet l’implantation de la zone pour les exercices de feu au nord du terrain, afin d’éviter que les fumées ne se rabattent sur les maisons avoisinantes.

La zone sud-est suit les dénivellations du terrain existant afin de limiter au maximum l’emprise de la construction sur ce site très vert. Elle rejoint naturellement le terrain de sport extérieur implanté dans la continuité de l’aire de livraison.

Entièrement sécurisé grâce à une barrière continue, le site ne comporte donc que deux accès séparés et sécurisés : à l’ouest, l’accès “intervention” au niveau supérieur (+1) et au sud, les accès jumelés pour le public et les livraisons au niveau inférieur (+0).

Morphologie du bâtiment :

La forme ronde du plan découle directement du tracé des flux des véhicules d’intervention. En effet, deux voies de circulation sont prévues : l’une, interne, pour les retours d’intervention et l’autre, externe, pour les départs d’intervention. Pour éviter tout croisement entre ces deux flux et faire en sorte qu’aucune manœuvre ne soit effectuée tant à l’intérieur qu’à l’extérieur du grand hall, la forme ronde s’impose d’elle-même. Toutes les fonctions viennent se loger dans ce cylindre d’environ 90 m de diamètre et de 5 niveaux de haut. La très haute compacité de ce volume réduit donc les surfaces extérieures exposées et limite les pertes énergétiques. Il est en effet essentiel, avant de mettre en place des systèmes de production d’énergies renouvelables, d’économiser l’énergie à la source en limitant les pertes et en maximisant les gains gratuits découlant de l’architecture et de son implantation.

Une tôle profilée perforée en acier galvanisé forme un écran vertical qui couronne le bâtiment. Elle protège du soleil la façade courbe et se prolonge en garde-corps sur la toiture-terrasse, le long de la piste d’athlétisme qui la borde. Son taux de perforation de 51 % la rend virtuellement transparente depuis l’intérieur.

Les 5 niveaux se répartissent comme suit :

NIVEAU 0 – entrée

Semi-enterré, ce niveau est de plain-pied avec l’accès sud, offrant ainsi une voie d’accès idéale aux parkings et à la zone de livraison. L’ensemble des parkings, ainsi que le quai de déchargement, sont couverts. Le parking est divisé clairement entre les visiteurs, le personnel de jour et le personnel “24 h”. Le reste de ce niveau est composé des locaux techniques, des zones de stockage (en liaison directe avec le quai de déchargement) et des locaux pour les unités spécialisées. De plus, on y retrouve un parcours masque et l’accès à la tour d’exercice.

A l’abri des intempéries, le parking en sous-sol diminue l’empreinte au sol et maximise les surfaces vertes extérieures.

Le confort est encore augmenté grâce à l’apport de lumière naturelle dans le parking par un miroir réfléchissant la lumière venant du puits de lumière central. Celle-ci rend l’espace plus clair et l’entrée plus lisible. En effet, ce puits de lumière carré de 13 m de côté se situe juste à côté du noyau de circulation verticale et de l’espace d’accueil-musée. Il guide tout naturellement les utilisateurs vers cet endroit.

NIVEAU 1 – intervention

De plain-pied avec l’accès ouest, cette zone est occupée en périphérie par le grand hall abritant le garage des véhicules ainsi que par une bande de circulation interne. Un compartiment séparé abrite les ambulances sous température constante, tandis qu’un autre compartiment est occupé par un car-wash. Aucune colonne ne prend place entre la voie de circulation et les places de parking, ce qui permet d’éviter de nombreux accidents potentiels et de proposer une grande flexibilité dans cet espace annulaire. Toutefois, aucun véhicule ne circule en état d’urgence au sein du bâtiment. En effet, chaque véhicule dispose de sa propre porte et sort donc directement sans mettre en danger les pompiers courant vers leurs camions. L’éclairage de ce grand hall est réalisé par les 48 portes translucides de 6 m de haut tout le long de la façade courbe, créant une lumière douce et uniforme, ainsi que par le puits de lumière faisant face au retour des interventions.

Cet endroit particulier est dédié à la célébration ou au recueillement des pompiers de retour du feu. Nommé “square des héros”, il reçoit une identité forte par la grande fresque multicolore, signée par l’artiste graffeur STIX71, qui le borde sur sa paroi nord, en fort contraste avec l’ambiance neutre du hall des camions. Il permet aussi d’accueillir des groupes de visiteurs, des séances d’informations pour toute la caserne, etc.

Le compositeur Pierre Bartholomée a également composé un hymne pour les pompiers de Charleroi,“une musique digne de leur courage et de leur dévouement, une musique qui les unisse dans les moments d’émotion et qui, avec simplicité, célèbre la grandeur de leur vocation.”

Le reste du niveau, inscrit à l’intérieur de la couronne périphérique, est composé de l’atelier mécanique, des vestiaires d’intervention et des locaux de stockage et d’entretien des équipements et des camions (masques, bonbonnes, tuyaux, etc.). Un cheminement logique relie les éléments sales, proches du retour d’intervention, et les éléments propres, du côté des camions de première intervention.

NIVEAU 2 – vestiaires

En mezzanine du grand hall et de l’atelier, cet étage de petite superficie comprend les vestiaires privés, les locaux spécifiques aux ambulanciers, ainsi que quelques bureaux, prenant de la lumière sur le puits de lumière central.

NIVEAU 3 – vie et administration

Ce niveau regroupe l’ensemble des bureaux des différents services ainsi que l’accueil général du bâtiment, situé juste à côté du noyau de circulation verticale. Ces différents services sont desservis par un couloir central nord-sud qui, après passage d’un sas, dessert aussi les locaux de vie des pompiers (local télévision, hall sportif, salle de formation, chambres…). Le Centre de Traitement d’Alertes, proche des chambres et des bureaux, occupe un espace offrant une vue panoramique sur la voie d’intervention.

L’ensemble de ces locaux sont éclairés par des ouvertures en façade extérieure ainsi que par 7 patios orientés nord-sud, en plus du puits de lumière central. Ces patios nord-sud permettent une gestion rationnelle de l’énergie tout en améliorant le confort hygrothermique grâce à des plans d’eau. Le hall sportif est, quant à lui, éclairé par des lanterneaux en polycarbonate placés en toiture et sur la partie haute des parois verticales.

NIVEAU 4 – jardin et restaurant

Ce dernier étage propose un réfectoire avec vue panoramique sur Charleroi ainsi qu’un jardin et un potager d’une centaine de m² en toiture. Ce potager, ainsi que la serre attenante, peuvent donc alimenter directement la cuisine. Une terrasse extérieure est aussi accolée au restaurant, permettant une dégustation au soleil.

Cet étage comporte aussi l’accès aux gradins du hall sportif et une piste d’athlétisme extérieure faisant le tour du bâtiment et proposant des vues spectaculaires sur la région.

NIVEAU 5 – toiture et locaux techniques

La toiture du hall sportif est équipée de panneaux photovoltaïques et thermiques produisant une partie de l’électricité et de l’eau chaude nécessaires au bon fonctionnement de la caserne.

13.359 m² hors sol, 6.362 m² sous-sol ; 2012-2016 ; (01/569-1).
Concours d’appel d’offres restreint pour la société momentanée « THOMAS & PIRON – CIT BLATON».

Document E41_01/569-FR Edition 2016-12-13

Crédits :

Architecture and Engineering:
Philippe SAMYN and PARTNERS All projects are designed by Philippe Samyn who also supervises every drawing

Structural Engineering:
Philippe SAMYN and PARTNERS with SETESCO (sister company 1986-2006) or INGENIEURSBUREAU MEIJER (sister company 2007-2015) if not mentioned

Services engineering: Philippe SAMYN and PARTNERS with FTI (sister company since 1989) if not mentioned[/one_third_last]

Pouvoir adjudicateur
Ville de Charleroi
3, rue de l’Ancre, B-6000 Charleroi
Monsieur Philippe Coppe

Soumissionnaire
Société momentanée ‘THOMAS & PIRON BATIMENT – CIT BLATON’

CIT Blaton
50 avenue Jean-Jaurès, B-1030 BRUXELLES – tel. +32 2 240 22 11
Frédéric LORIAUX, Michel ROSSIGNON.

THOMAS & PIRON BATIMENT
5 Rue Fort d’Andoy, B-5100 Wierde – tel. +32 081 32 24 24
Pascal DELAHAUT, Stéphane GUYETTE, Michel MAES, Joël POLUS.

Architectes & Ingénieurs
Philippe SAMYN and PARTNERS sprl, architects & engineers
1537 Chaussée de Waterloo, B-1180 BRUXELLES
Tel. + 32 2 374 90 60 Fax + 32 2 374 75 50
E-mail: sai@samynandpartners.com

Philippe SAMYN
Propriétaire exclusif des droits d’auteur (copyright).

Avec la collaboration de:

Stabilité:
Ingenieursbureau MEIJER sprl
32a Gemzenstraat, B-2610 WILRIJK – tel. +32 3 448 25 00

Techniques spéciales:
Flow Transfer International sa
137 rue du Ham, B-1180 BRUXELLES – tel. +32 2 375 75 40

Equipe
Architecture
Conception et Direction : Dr Ir Philippe SAMYN
Associé(s) en charge : Ghislain ANDRE

Premier concours
Associate partner : Olivier JOTTARD
Collaborators : Coline BAZIER, France DEFRENNE, Nathan DUVIVIER, Carol LIZIN

Deuxième concours et réalisation
Associate Partners:
Blandine CAPELLE, Alexandro CHICHIZOLA, Olivier JOTTARD.
Collaborators:
Paula FERNANDEZ LOBERA, Elista GESHEVA, Roser IGUAL, Taekjun OH, Vlad POPA, RESERVOIR A (Cedric LODEWICKX, Giorgios MAILLIS, Boris PATERNOSTRE),
Paolo RUARO, Monika STUDZINSKA, Gaofei TAN, Giulia VENTRE.

Stabilité:
Philippe SAMYN and PARTNERS (Dr Ir Philippe SAMYN, Ir Olivier JOTTARD and Ir Arch. Blandine CAPELLE) with Ingenieursbureau MEIJER sprl (Jan MEIJER and Ben VERBEECK)

Techniques spéciales:
Philippe SAMYN and PARTNERS (Dr Ir Philippe SAMYN, Ir Olivier JOTTARD and Ir Arch. Blandine CAPELLE) with Flow Transfer International (Andrew JANSSENS)

Physique du bâtiment – PEB:
NEO & IDES (Bruno BUSCH, Jean-Philippe LEMAIRE and Mathieu LEROY)

Accessibilité PMR:
Plain-Pied (Xavier ANCIAUX)

Etude d’incidence:
AGORA (Serge PEETERS et Rodolphe DEHARD)

Photographies :

© Photo: Charly Dean
© Photo: Marie-Françoise Plissart
© Photo: Simon Schmitt – www.globalview.be

© Photo: Ghislain André (SAMYN and PARTNERS)
© Photo: Alexandro Chichizola (SAMYN and PARTNERS)
© Photo: Quentin Olbrechts (SAMYN and PARTNERS)

Récompenses :

La caserne des pompiers pour le SRI-Charleroi a été nominée pour les récompenses suivantes :

Staalbouwwedstrijd – Concours Construction Acier 2016

FEBE Elements Awards 2016

Trophée Benelux de la Galvanisation à Chaud 2017
Catégorie “Eléments spécifiques en acier

Localisation :
Extérieur :
Intérieur :
Films :
Chantier :
Rendus :
Dessins :
Site :

For plans sections and elevations, please refer to the archives section of the site available from the “references” menu.

569-1-Caserne des pompiers pour le SRI-CharleroiFilippo Aimo