644 – PLACE MATUVU

Place Albert, 8300 Knokke-Heist, Belgique
51°21’17,32”N / 3°17’56,42”E

Réaménagement de la place : 2.254 m² ; pavillon vitré : 166 m² ; édicules : 478 m² ; infrastructure : 7.131 m² (171 places de parking sur 2 niveaux) ; 2017- ; (01/644).

Lauréat de l’appel d’offres “conception et réalisation”, en association avec PSR Brownfield Developers nv (Jan De Nul Group) & Luc Goethals Promotor nv.
Dossier de vente du sous-sol de la place Albert organisé par AGSO Knokke-Heist pour le compte de la commune de Knokke-Heist.

Services effectués
  • Urbanisme
  • Architecture
  • Aménagement intérieur
  • Aménagement des abords et paysager
  • Ingénierie de la structure
  • Ingénierie des techniques spéciales
  • Physique du bâtiment et concepts énergétiques
  • Acoustique
  • Signalétique
  • Accessibilité
  • Sécurité incendie
Description

Introduction

La mer invite à la rêverie. Parée des vers d’Eluard, Le Poète, la sculpture en bronze de l’artiste Ossip Zadkine, exprime cela sur la place Albert, naguère le cœur palpitant et dynamique de Knokke-Heist.

L’objectif de ce projet est de ranimer ce cœur, d’inviter les gens à voir, à regarder, à rêver leur vie sous la lumière du soleil et face à la mer, dont la place Albert devient le prolongement.

La place Albert porte le nom de deux de nos anciens souverains. Elle se situe dans la commune de Knokke-Heist, mais représente la Belgique toute entière : un mélange de Flamands, de Bruxellois et de Wallons.

C’est aussi une place où prend vie une certaine forme d’ambiguïté harmonieuse, la haute couture y côtoie les “frigo box” en toute simplicité et ce n’est pas pour rien qu’on la surnomme “place M’as-tu vu”. Le projet cherche à mettre en valeur la richesse de cette mise en scène.

Un pavillon vitré au centre d’un plan d’eau

Le pavillon hémisphérique central est une ode à la lumière. Tout comme la musique est liée au silence, la réflexion l’est à la transparence et l’ombre, à la lumière. La coupole est conçue au moyen de deux sortes de verre “cristal ultra-clair”. La moitié des facettes triangulaires est réalisée en verre normalement réfléchissant, tandis que l’autre moitié est faite du même verre recouvert d’une couche très particulière qui fait disparaître presque tous les reflets.

Cet effet d’infini et de liberté est renforcé par le miroir d’eau qui entoure le pavillon en lui donnant visuellement l’ampleur d’une sphère complète.

En semaine, la place offre à tout le monde, même les personnes à mobilité réduite, l’opportunité de voir et de se faire voir. Le week-end, elle peut se transformer pour accueillir des événements exceptionnels, du plus cérémonieux au plus populaire. Ainsi en vidant le plan d’eau, la place peut se transformer en une scène pour des performances artistiques de toutes natures : danse, théâtre, musique, etc. Elle peut aussi accueillir une exposition de voitures, voire une patinoire en hiver. Le pavillon vitré peut également être vidé de son mobilier pour être utilisé à d’autres fins. Cette diversité de publics et d’activités amène de la couleur dans une composition volontairement incolore.

C’est aussi pour garantir cette polyvalence que la connexion avec le sous-sol est si discrète : un escalier en colimaçon et une plateforme élévatrice.

Le pavillon apporte non seulement l’ambiguïté escomptée en jouant avec la réflexion et la transparence, mais également une touche de “MATUVU” : vous voyez et vous êtes vu !

Même les édicules de service aux quatre coins de la place participent à ce jeu par leur revêtement d’acier inoxydable poli. Ces volumes peuvent s’utiliser de différentes façons : espaces de rangement pour les chaises et les tables des terrasses ou toilettes publiques.

Du côté de l’avenue du Littoral, des tribunes mobiles peuvent être installées.

La construction du pavillon vitré

Des techniques inédites sont utilisées pour la construction et ses équipements.

L’ossature de la coupole est constituée d’une structure isonœud, découverte de Philippe Samyn qui résout une quasi-impossibilité géométrique : créer une coupole avec des nœuds à trois dimensions presque identiques (c’est-à-dire qu’ils ne présentent qu’un seul degré de liberté). De fins profils en acier inoxydable poli dessinent l’ossature et entourent les vitrages, de forme triangulaire. Ces derniers jouent aussi un rôle dans la stabilité de la structure en empêchant le déversement des profils et en amortissant les déformations, grâce aux joints silicone qui les attachent à l’ossature.

Le nettoyage (intérieur et extérieur) de la coupole s’effectue au moyen d’une nacelle à bras articulé télescopique.

La stratégie de chauffage et de ventilation est similaire à celle que Philippe Samyn and Partners a déjà appliquée à des structures semblables (le Comptoir wallon de matériel forestier de reproduction à Marche-en Famenne (01/279), le centre de recherche de M&G Ricerche à Venafro, en Italie (01/222) et la gare TGV Vesuvio Est à Naples, en Italie également (01/552)). En effet, la température intérieure augmente rapidement avec la hauteur mais cette stratification est stationnaire. La ventilation peut donc se limiter à un balayage généreux au niveau du sol qui s’effectue en ouvrant les portes situées sur les quatre axes principaux. L’air y est aussi rafraîchi par la pièce d’eau qui entoure la coupole. En hiver, l’espace est chauffé au moyen d’un chauffage par le sol et des radiateurs à infrarouge.

Une fine résille d’éclairage LED est fixée sur la structure très fine de la coupole, ainsi qu’au-dessus des meubles des terrasses qui structurent l’espace extérieur.

L’aménagement de la place

La place est revêtue d’un vaste tapis rectangulaire de 67 m x 30 m en damier de dalles noires et blanches, prolongé sur ses quatre côtés par des franges également en bandes noires et blanches alternées. Les dalles sont faites de géopolymère (béton produit à partir de scories métallurgiques) parsemées de pièces de monnaie venant du monde entier, évocation du voyage et antidote absolu à la pollution visuelle par les chewing-gums ! Outre une touche cosmopolite, cet ajout apporte une valeur artistique et durable à la place MATUVU.

Finalement, l’aménagement routier est pensé d’une façon logique. La circulation automobile est canalisée par des bornes en béton appelées “tognolinis”. Conçue par le designer italien Enzo Mari, cette borne est percée en partie supérieure pour pouvoir y insérer une barre et la déplacer sans effort. Ainsi, en cas de collision, la borne amortit le choc en se déplaçant légèrement, sans s’abîmer, et peut être très facilement remise en place. Une solution simplissime et durable qui n’a étonnamment pas encore été appliquée dans les espaces publics belges.

La place MATUVU invite à la rêverie, en toute liberté, dans un espace infini. Pour cette raison, il semble important de retirer Le Poète de son lourd socle en béton pour le placer dans l’eau, comme s’il flottait dessus ou qu’il en émergeait.

Non content de redevenir the place to be, la place MATUVU devient également la place où inventer, où se réunir, où communiquer, où rêver, où… être, tout simplement.

[1] Voir www.samynandpartners.com : Publication n° (1320) : Philippe Samyn : “Le polyèdre de révolution en triangles ‘isonoeuds’ ” (03/340 ; 2018-03-12). Les variables prennent ici les valeurs n = 60 ; α = 60° ; et ɣ = 5°.
Crédits

ARCHITECTES & INGÉNIEURS
Philippe SAMYN and PARTNERS sprl, architects & engineers   Philippe Samyn

Steenweg op  Waterloo, 1537   B-1180 Brussel                            Propriétaire  exclusif des droits d’auteur (copyright)

Tél. + 32 2 374  90 60       Fax + 32 2 374 75 50

E-mail: sai@samynandpartners.com

Equipe

Architecture et ingénierie

Dir. générale et conception :            Dr Ir Philippe Samyn.

Dir. administrative                   :            Jacques CEYSSENS.

Associés consultants               :            Åsa DECORTE.

Collaborateurs                        :            Karim AMMOR, Gabriel BALTARIU, Sam DE DOBBELEER, Mirela GANCHEVA, Ali LAGHRARI, Vlad POPA, Radu SOMFELEAN, Juliette YARAMIS.

 

Conseiller Eclairage extérieur :           Magic Monkey sprl/bvba, Marc Largent

                                                               Rue Franz Merjay, 179, 1050 Bruxelles

                                                               Tél. : +32 2 344 84 84, Fax : +32 2 347 70 72

                                                               E-mail : marc.largent@ magicmonkey.net

Localisation
Rendus
Plans
Maquette
644 - PLACE MATUVUsamyn