583-CREMATORIUM A ALOST POUR L’INTERCOMMUNALE WESTLEDE

Siesegemlaan, Alost, Belgique

(2012); (01-583). Concours européen sur invitation.

Services effectués :

– Aménagement des abords.
– Architecture.
– Architecture intérieure.
– Ingénierie des structures.
– Ingénierie des techniques spéciales.

Le cadre général :

Le site est implanté à l’ouest du centre de la ville d’Alost, à proximité du ring actuel. Il s’agit d’un terrain agricole marécageux et en légère pente, situé à proximité de l’entrée du futur parc d’affaires “Siesegemkouter”.  Cette situation est idéale en ce qui concerne la visibilité et l’accessibilité, mais elle implique des nuisances acoustiques peu compatibles avec la fonction d’un crematorium.

La question :

Développée sur la base du programme établi par le Maître de l’ouvrage et du masterplan réalisé par des tiers, la mission consiste à concevoir et à construire :

  • un crematorium comprenant deux salles de cérémonie, d’une capacité de 600 et de 120 personnes, ainsi que des espaces de condoléance et des espaces destinés aux familles, des infrastructures d’accueil, une cafeteria et cinq salles de réception, des locaux pour l’administration et des locaux techniques. L’ensemble doit viser l’efficience, les distances doivent être courtes aussi bien pour le personnel que pour le public, en vue d’assurer une bonne desserte logistique sans croisement des différents groupes d’utilisateurs.  Le crematorium doit être visible à partir de la Siesegemlaan ;
  • l’aménagement global des abords et jardins ;
  • un parking de 350 places à usage des visiteurs, un arrêt de bus pour la société De Lijn et deux emplacements pour des autocars, ainsi qu’un parking pour le personnel.
  • une pelouse de dispersion, partiellement couverte.

Le bâtiment ne doit être ni sombre ni trop coloré. Durable, il doit permettre la récupération de la chaleur produite par les fours de crémation et permettre d’accueillir des installations de production d’énergie renouvelable. La durée prévue pour la construction de l’ensemble est courte.

La réponse :

La proposition doit être considérée comme une partition inachevée dans laquelle le scénario architectural de base se calque sur le plan masse et ses lignes directrices. La musique elle-même, c’est-à-dire l’architecture proprement dite, avec toutes ses variations, reste à écrire, en étroite collaboration avec le Maître de l’ouvrage.

Les abords :

Un crematorium serein, sobre et durable, avec son identité propre, s’implante à l’extrémité nord du site.  Les visiteurs l’abordent donc sous la lumière du soleil, sans contrejour. La mise en scène paysagère, qui comprend un parking vert, des chemins piétons tranquilles et un parc, dirige les visiteurs vers l’entrée du bâtiment.

Les différentes fonctions présentes sur le site sont reliées par un mur et un auvent. Le mur, fait de maçonnerie peinte en blanc, marque la limite du site du crematorium, sert de barrière acoustique et masque les zones techniques. L’auvent protège les visiteurs contre les intempéries et relie entre eux les différents lieux du site.

Le bâtiment :

Le crematorium se distingue par ses deux salles de cérémonie cylindriques, qui flanquent l’entrée principale. Pour des raisons acoustiques, les deux salles sont placées à distance l’une de l’autre. Leur partie supérieure est vitrée et permet à la lumière de se répandre à l’intérieur. Elles sont toutes deux pourvues d’une galerie périphérique supérieure, qui permet à une chorale d’accompagner la cérémonie ou autorise d’autres événements. Une petite verrière perce le toit courbe.  Elle est équipée d’un héliostat qui suit la course du soleil et réverbère ainsi une lumière concentrée dans l’aula, à l’endroit précis souhaité.

Les circulations sont disposées de manière à assurer un fonctionnement rationnel de la zone technique (crémation, approvisionnement, entretien, etc.), sans interférer avec les visiteurs. Les circulations, ainsi que les locaux avec une occupation permanente, sont disposés le long de patios qui leur procurent ventilation et éclairage naturels.

Les matériaux sont simples et l’économie de matière est recherchée. Les salles de cérémonie sont entièrement habillées de bois. Les murs intérieurs sont en blocs silico-calcaires et la toiture est couverte d’une membrane pourvue de cellules photovoltaïques.

Sur la base d’un aménagement efficient et d’une séparation claire des fonctions, le développement architectural du bâtiment lui confère une identité forte, qui répond sobrement, mais de manière innovatrice, aux exigences d’un crematorium d’aujourd’hui.

Crédits :

Architecture and Engineering:
Philippe SAMYN and PARTNERS All projects are designed by Philippe Samyn who also supervises every drawing

Structural Engineering:
Philippe SAMYN and PARTNERS with SETESCO (sister company 1986-2006) or INGENIEURSBUREAU MEIJER (sister company 2007-2015) if not mentioned

Services engineering:
Philippe SAMYN and PARTNERS
with FTI (sister company since 1989)
if not mentioned


01-583
ALOST CREMATORIUM FOR WESTLEDE INTERCOMMUNAL BODY
Client: INTERCOMMUNALE WESTLEDE
Architecture: Principal and Design Partner: Philippe SAMYN
Administrative Partners: Jacques CEYSSENS, Denis MELOTTE
Associates: Laura BARBARITO, Yajun CHEN, Antoine COLBACK, Jean-Charles PUECHBLANC, Matthijs STOFFELS, Christophe VAN RAEMDONCK, Johan VAN ROMPAEY
Structure: Ingenieursbureau MEIJER sprl, Ir Jan MEIJER, gérant and Dr Ir Philippe SAMYN, Administrator.
Services: Services engineering: FTI (Flow Transfer International sa), M. Andrew JANSSENS, CEO and Dr Ir Philippe SAMYN, Administrator.
Kitchen equipment: F&BO (Freddy OUSHOORN)

4.433 m² ; abords : 65.017 m² (dont 3.200 m² pour l’aire de dispersion des cendres, 11.000 m² de parking et auvents ; 50.817 m² de parc).
2012; (01/583).
Concours européen sur invitation.

Document E41_01/583 -Fr Édition du 2012-11-28

Rendus
Dessins

For plans sections and elevations, please refer to the archives section of the site available from the “references” menu.

583-CREMATORIUM A ALOST POUR L’INTERCOMMUNALE WESTLEDEFilippo Aimo