598-Centre opérationnel pour Brutele-Voo

Pour le compte de Gillion Construct sa
Aéropôle de Charleroi, rue des Frères Wright, Gosselies

(2012); (01-598). Concours sur invitation (Design-Build-Finance).

Services effectués :
  • Aménagement des abords.
  • Architecture.
  • Architecture d’intérieur.
  • Structure.
  • Techniques spéciales.
Description :

Le programme

Le Maître de l’ouvrage souhaite rassembler ses activités dans un seul Centre Opérationnel comprenant la Direction, les différents services administratifs, le dispatching des techniciens actifs en clientèle, ainsi qu’un bureau d’accueil des clients.

La morphologie architecturale et le site

La recherche, apparemment contradictoire, d’une grande compacité et d’un éclairage naturel généreusement distribué mène à concevoir un volume de plan carré, de 45,22 m de côté, et d’une hauteur de deux niveaux.  Dans cette configuration, en plus des fenêtres en façade, un éclairage zénithal amène une lumière de premier jour abondante jusqu’au cœur du volume, dans six petits atriums de double hauteur.  

La répartition des surfaces de bureaux sur deux niveaux seulement tire profit de la notion de “duplex”, disposition pour laquelle les contraintes de sécurité incendie sont particulièrement restreintes.

Tirant parti de la différence de niveau entre les deux rues bordant le terrain, le volume des bureaux est placé sur pilotis et couvre un parking ouvert à l’usage du personnel, accessible de plain-pied par l’entrée ouest, ainsi que l’ensemble des locaux techniques.  Le solde des 150 emplacements de parking se répartit le long d’une grande rampe circulaire à faible pente qui relie les deux entrées.

L’implantation

Le bâtiment s’implante à 45° par rapport aux voiries.  Il se place ainsi face aux quatre points cardinaux, tel un cadran solaire géant qui rend visible la trajectoire du soleil.  Cette disposition en angle réduit la longueur développée des voiries privées et relie ces dernières aux rues adjacentes sous un angle ouvert très confortable pour les usagers.  L’entrée principale donne accès au rez-de-chaussée et, orientée à l’est, elle garantit un éclairage exempt de contre-jour pour le personnel ou les visiteurs arrivant le matin. 

Les cinq terrasses du premier étage sont orientées au nord et au sud, évitant ainsi l’inconfort visuel dû à un soleil bas sur l’horizon.  Leur couverture les protègent efficacement du soleil.

Le terrain non bâti est densément planté autour de l’anneau du parking, suivant un tracé géométrique strict qui qualifie l’espace extérieur, en dialogue avec le bâtiment et en contraste avec l’aménagement non structuré des environs.

Au niveau inférieur, une pièce d’eau entoure complètement le bâtiment, qui s’y reflète.  Elle relie le bâtiment au paysage d’une façon calme et douce tout en servant de bassin d’orage et de réservoir pour l’alimentation des installations sanitaires.

Les façades

Les quatre façades, simples et de proportions identiques, se différencient nettement l’une de l’autre.  Elles se présentent comme des surfaces planes, lisses et blanches percées de petites fenêtres presque carrées.  Elles constituent, avec la toiture, un volume monolithique posé au milieu d’un écrin de verdure.

Des ouvertures de grandes dimensions animent ces surfaces unies et “racontent” le bâtiment : hall d’entrée à l’est, noyau de circulation à l’ouest, terrasses au nord et au sud.  Ces ouvertures sont délicatement refermées, dans le plan de la façade, par de fins écrans en tôle perforée qui reconstituent le monolithisme du volume.  Pourvus d’un taux de perforation de 50 %, ces écrans ne constituent pas un obstacle à la vision vers l’extérieur et offrent une protection contre la pluie et le vent.  Un écran perforé similaire entoure le parking couvert au niveau  -1.

La toiture constitue la cinquième façade du bâtiment.  Les lanterneaux y sont alignés selon un rythme régulier.  Ils s’intègrent dans une intervention artistique qui prend la forme d’un réseau régulier de panneaux photovoltaïques de teintes variées, arrangés selon un dessin de l’artiste Marin Kasimir.  Tous les locaux techniques se situant au niveau -1, la toiture n’est encombrée d’aucun équipement technique.

La cinquième façade est en outre bordée d’un grand auvent circulaire en tôle perforée, porté par de très minces colonnettes et rejoignant l’aplomb de l’anneau de parking. 

L’organisation intérieure

Le volume intérieur se présente comme une succession de quatre barres transversales de faible largeur (4,05 m en façades est et ouest, 8,10 m à l’intérieur du volume) encadrant six petits atriums de faible largeur également (6,75 m) mais de double hauteur d’étage (± 7 m).  Les lanterneaux en toiture inondent les petits atriums de lumière naturelle. 

La succession des barres à deux niveaux superposés et des petits atriums de double hauteur sous plafond génère une sorte de “respiration spatiale” qui prévient toute monotonie des vastes espaces de travail paysagers.

Les quatre barres sont traversées en leur centre par un axe de circulation qui relie, sur deux niveaux, les deux noyaux de circulation verticale tout en donnant accès aux locaux de service disposés de part et d’autre.  Au milieu de cet axe de circulation, un grand escalier hélicoïdal ouvert et éclairé zénithalement assure une circulation fluide entre les deux niveaux.

Au rez-de-chaussée, une passerelle à platelage de bois venant du parking des visiteurs donne accès au hall d’accueil via un sas de double hauteur.  Une double porte en bois de chêne reste ouverte en journée, ses deux vantaux, ouverts vers l’extérieur et combinés à un petit auvent, constituent un accueillant porche d’accueil.

A l’étage, des terrasses couvertes prennent place en façade des petits atriums.  Elles sont accessibles par une coursive périphérique.

L’éclairage naturel

L’éclairage zénithal produit une lumière de qualité, abondante et sans éblouissement.  L’objectif recherché est autant d’améliorer le confort visuel des utilisateurs que de réduire la consommation électrique due à l’éclairage artificiel, laquelle constitue le plus gros poste dans les frais d’exploitation d’un immeuble de bureaux normal isolé thermiquement.  Munie d’une protection contre l’éblouissement et les apports thermique, réalisée ici par un caillebotis placé au-dessus des verrières, une surface réduite de lanterneau laisse passer suffisamment de lumière pour assurer une autonomie de plus de 80 %.  Cela signifie  que l’éclairage artificiel doit être allumé pendant moins de 20 % du temps de travail sur l’année, même dans les bureaux installés dans les petits atriums.

Les bureaux situés en périphérie prennent la lumière en façade par trois rangées de petites fenêtres : une contre le plafond, une à mi-hauteur et une au sol.  Cette disposition répartit la lumière uniformément, sans grandes zones d’ombre.  Les fenêtres du haut et du bas sont équipés de vitrages à très faible facteur solaire, alors que les fenêtres du milieu sont équipés de vitrage de vision extra-clair et d’un store pare-soleil extérieur

Les certifications

Le projet a fait l’objet, dès le stade du concours, d’un pré-audit environnemental Valideo ainsi que d’un audit d’accessibilité aux personnes à mobilité réduite.

Crédits :
Architecture and Engineering:
Philippe SAMYN and PARTNERS
All projects are designed by Philippe Samyn who also supervises every drawing
Structural Engineering:
Philippe SAMYN and PARTNERS
with SETESCO (sister company 1986-2006)
or INGENIEURSBUREAU MEIJER
(sister company 2007-2015 )
if not mentioned

Services engineering:
Philippe SAMYN and PARTNERS
with FTI (sister company since 1989)
if not mentioned


01-598
OPERATIONS CENTRE FOR BRUTELE-VOO
Client: GILLION CONSTRUCT sa
Architecture: Design Partner: Philippe Samyn
Administrative Partner: Denis MÉLOTTE
Collaborators: France DEFRENNE, Blandine CAPELLE, Elodie NOORBERGEN, Matthijs STOFFELS, Paula FERNANDEZ LOBERA, Valeria COLAVITA, André TAJCHMAN
Services: VALIDEO support and audit: SECO scrl (Philippe DE MEY)
Accessibility: PLAIN-PIED asbl (Xavier ANCIAUX)
Environnemental study: AGORA (Serge PEETERS and Léa BUSSELEZ)
Topographical survey: DE CEUSTER & ASSOCIES (Bernard DESMEDT)
Pictural integration: Georges Meurant

3.751 m² hors-sol, 2.045 m² de stationnement, 8.955 m² d’abords ; 2012 (01/598).

Site
Rendus
Dessins

For plans sections and elevations, please refer to the archives section of the site available from the “references” menu.

598-Centre opérationnel pour Brutele-VooFilippo Aimo