613 – CENTRE ADMINISTRATIF D’ETTERBEEK

Site des Jardins de la Chasse, Etterbeek, Bruxelles, Belgique

50°49’42.33″ N, 4°23’25.353″ E

Uitgevoerde diensten
  • Aménagement des abords
  • Architecture
  • Aménagements Intérieurs
  • Ingénierie de la Structure
  • Ingénierie des Techniques Spéciales
  • Physique du bâtiment
  • Acoustique
  • Gestion du Projet
  • Economie du projet
  • Coordination sécurité et santé
Beschrijving

Urbanité

Le projet prend le parti de créer un « village », un quartier de ville organisé autour d’une place centrale, plutôt qu’un îlot fermé monobloc. Cette place s’ouvre sur l’environnement urbain présent (et en devenir) par une multitude de passages.  Ceux-ci se positionnent au droit des ouvertures laissées entre les volumes sur les cheminements piétons naturels du quartier.  La place, aux dimensions généreuses (40 m de large, 30 à 60 m de profondeur), devient un nouveau lieu cohérent et protégé d’une nouvelle centralité urbaine. 

Les quatre fonctions principales que sont la Maison Communale, le Centre Public d’Aide Sociale (CPAS), les services de la Police et les Logements sont disposées dans quatre volumes différents implantés autour de la place en respect des alignements urbains avoisinants.  Les couleurs de leurs revêtements de façade sont également différenciées (acier Corten pour la plus haute tour, béton architectonique blanc et zinc gris foncé pour les 2 autres blocs), exprimant la variété des services offerts au citoyen et le souci d’intégration dans un environnement urbain diversifié. La similarité des gabarits, en revanche, montre le caractère unitaire et solidaire de l’ensemble. Le volume des logements se distingue clairement des autres fonctions par un revêtement vert et rouge en plantes grimpantes (vigne vierge).  La salle du conseil trône au sommet de l’ensemble comme une lanterne tournée vers la ville.

Au rez-de-chaussée une galerie vitrée et intérieure,  s’étendant sur deux niveaux, entoure la place centrale et relie les différents volumes en un ensemble fonctionnel et urbain cohérent, à la manière des places entourées d’arcades. Cette galerie permet de rejoindre tous les services publics du Centre administratif. En continuité avec la place centrale et le grand hall à l’entrée nord du bloc blanc, elle constitue un immense espace d’accueil où des événements multiples sont possible (expositions, foires, lectures,…). La place centrale constitue également une entrée unique à l’échelle de la ville pour le Centre administratif et peut accueillir de multiples événements temporaires (marchés, brocantes, spectacles de rue, événements sous tente, etc.).

Les abords du Centre administratif sont traités comme un continuum urbain vivant.

Le square Jean Joly, prolongé le long de l’avenue des Casernes jusqu’à l’entrée sud, devient un immense parvis orienté au nord et au nord-est qui permet l’accès au nouveau quartier. C’est un espace urbain à part entière où la vie urbaine peut se développer en relation avec l’avenue des Casernes.

La rue des Stones et le parc des Jardins de la Chasse forment un autre parvis orienté au sud-ouest ; on y retrouve la façade principale des logements, leurs entrées, un restaurant avec sa terrasse et un large passage donnant accès à la place centrale. La transparence entre la place et le parc se réalise par ce large passage ouvert sur deux niveaux et par la transparence du restaurant et des fonctions qui entourent le passage.  Le traitement végétal du volume des logements contribue au continuum vert qui relie le parc, la place centrale et l’avenue des Casernes.

 

Rationalité et dynamique fonctionnelle  – Pérennité et souplesse de l’équipement

Une trame régulière de 1,35 m organise le plan de toutes les zones de bureaux et de parking. Elle rythme également toutes les façades. Cette modularité en plan et en façade permet une très grande souplesse dans les aménagements intérieurs et l’affectation des surfaces.

L’organisation des plateaux se fait d’une manière très compacte et rationnelle.

Certains plateaux s’organisent en duplex pour faciliter les relations verticales entre services.

Des passerelles entre les volumes relient les différentes entités et leur confèrent une grande souplesse dans la répartition des fonctions selon les besoins présents et futurs.

La division en blocs du Centre administratif permet de créer des plateaux de taille raisonnable ou la lumière naturelle pénètre par quatre côtés. Elle autorise également, à terme, une division immobilière aisée : par exemple, la vente ou la location d’une partie du Centre administratif, ou encore la reconstruction d’un partie du Centre sans perturber le fonctionnement du reste (principe du « Layer model »).

Au-dessus d’une allège à la hauteur du plan de travail, la façade est vitré jusqu’au plafond pour que l’éclairement naturel puisse pénétrer le plus loin possible au cœur du bâtiment. Les parties vitrées occupent 70 % de la surface des façades, ce qui correspond à un bon équilibre entre éclairement naturel, déperditions thermiques et surchauffe estivale.

Le nettoyage des parties vitrées par l’intérieur est très aisé, toutes les fenêtres étant ouvrantes.

Une protection solaire extérieure à lamelles limite les apports solaires en période estivale tout en permettant la vue vers l’extérieur.

Un plancher surélevé amovible autorise le passage de la pulsion d’air hygiénique, ainsi que de toutes les autres techniques spéciales (électricité, data, câblage des stores,…).

Des planchers en béton armé  dont la face inférieure reste apparente sont irriguées thermiquement pour former ce que l’on appelle un « plancher actif ». Des baffles acoustiques fournissent l’absorption acoustique requise.

 

Objectif passif et NZEB

Dans le respect de la directive européenne EPBD relative à la performance énergétique des bâtiments, le projet est conçu pour atteindre non seulement le niveau ‘passif’ mais également le niveau NZEB (Nearly Zero Energy Building – bâtiment à consommation d’énergie quasi nulle).

Pour atteindre cet objectif les principes et équipements suivants sont mis en place : échange de chaleur entre les bureaux et les logements du quartier ; utilisation éventuelle de la cogénération produisant simultanément de l’électricité pour les bureaux et de la chaleur pour les logements ; production centralisée  de chaleur et de froid pour profiter au maximum de l’effet d’échelle ; géothermie ; pompe à chaleur ; chaudière d’appoint à condensation ; convecteurs chaud/froid en support des dalles actives ; utilisation de l’inertie du béton de structure ; panneaux solaires photovoltaïques ; panneaux solaires thermiques produisent l’eau chaude sanitaire des logements ; ventilation à double flux avec récupération d’énergie à roue à haut rendement. 

Les matériaux

Le choix des matériaux de façade tient compte de leur robustesse, de leur faible besoin en maintenance et de leur tenue dans le temps : acier Corten, zinc et béton architectonique fluoré. 

Les châssis et les allèges sont en bois ; le bois est choisi pour bénéficier de sa chaleur particulière tout en contrastant avec les surfaces minérales ; il est protégé par un traitement dans la masse (rétification par traitement thermique).

Les matériaux intérieures sont choisis après analyse de de leur classement dans les référentiel Hollandais NIBE et anglais ‘Green Guide to Spécification’.

Credits :

Architecture and Engineering:

Philippe SAMYN and PARTNERS All projects are designed by Philippe Samyn who also supervises every drawing

Structural Engineering:

Philippe SAMYN and PARTNERS with SETESCO (sister company (1986-2006) or INGENIEURSBUREAU MEIJER (sister company 2007-2015) if not mentioned

Services engineering:

Philippe SAMYN and PARTNERS with FTI (sister company since 1989) if not mentioned

20.000 m² hors-sol et 16.000 m² en sous-sol ; 2013-2014- ; (01/613).

Tekeningen :
Renders :

For plans sections and elevations, please refer to the archives section of the site available from the “references” menu.

613 - CENTRE ADMINISTRATIF D’ETTERBEEKFilippo Aimo